The New Star programme de télé-réalité du jiu-jitsu
Actu, The New Star

Deuxième semaine complète dans la maison de The New Star !

La semaine dernière, alors que les jours de diffusion ont été modifiés, la production a eu l’occasion de produire des épisodes plus complets. Nous avons pu en découvrir un peu plus sur les athlètes présents dans la maison, lors des confidences au coin du feu de l’épisode de mardi (épisode #4), et lors des témoignages sur leur histoire personnelle de Natan Chueng, Thamara Ferreira et Lucas Bernardes, dans l’épisode de vendredi (épisode #5).

Les coachs de la semaine

Cette semaine les coachs étaient Bianca Basilio de Almeida JJ pour l’équipe grise (son mari Leonardo Lara, fait parti de l’équipe grise, il avait pu être le 1er à choisir son équipe après avoir tiré au hasard la boule 1) et Monique Elias, d’Alliance, pour l’équipe rouge.

Bianca Basilio, est l’actuelle championne de l’ADCC, vice-championne du monde IBJJF et deux fois championne du monde à l’UAEJJF Abu Dhabi Pro.
Elle prône la présence de la joie dans l’entraînement, la joie dans le processus. Elle propose aux athlètes une préparation plus psychologique et de travailler sur les réponses à des situations difficiles pouvant survenir lors de la compétition.

Monique Elias est la première femme promue ceinture noire par Mario Reis, sacrée championne du Monde en 2016 elle est également multiple médaillée mondiale. Elle prône un entraînement intense avec beaucoup d’opposition dans les combats : “Se matando dentro do tatame, é assim que tem que ser” ([Ils] se tuent sur le tapis, c’est comme ça que ça doit être), “O treino tem que ser forte aqui para chegar na luta e a luta ser facil” (l’entraînement doit être fort ici pour qu’en arrivant à la compétition, celle-ci soit facile).

Dans le premier épisode de la semaine, chacune des 2 coachs propose une démonstration technique faite par les athlètes de son équipe.

Bianca Basilio propose une défense sur la technique de passage “emborcada” autrement appelée “double-under”, suivie par une possibilité d’attaque sur kimura. (episode #4 à 6:45)
Monique Elias choisit, elle, une position plus classique et insiste bien sur tous les détails importants lors de l’attaque d’une clé de bras depuis la position de contrôle genou-poitrine (épisode#4 à 12:45).

La vie dans la maison

Ce sont des athlètes mais encore des humains, alors le weekend ils ont pu se relâcher un peu et faire la fête en buvant quelques bières. La marque Praya, que l’on voit dans la vidéo, sponsorise le programme. Elle serait également l’un des sponsors du champion Leandro Lo, bien connu dans le milieu pour son goût de la fête. 


Dans l’épisode #4 on découvre des échanges plus intimes entre les athlètes alors que plusieurs membres de l’équipe grise échangent des confidences autour du feu de bois Contrairement aux émissions de téléréalité habituelles, il n’y a pas ici de conspiration entre les athlètes, mais des échanges sincères. L’émotion est palpable alors que les jeunes adultes ouvrent leur cœur sur les joies et douleurs de leur enfance.
On apprend que Ingridd Alves est fille de militaire et devait déménager tous les 4 ans, perdant ainsi toute attache. Axel Roger et Thamara Ferreira, aujourd’hui ceintures noires et passant une impression de grande confiance en eux, avouent avoir souffert du bullying (harcèlement) dans leur adolescence, avant de rencontrer le jiu-jitsu.
Leonardo Lara, raconte comment il a appris à se dédier au jiu-jitsu dès l’adolescence, lorsqu’il a reçu à 14 ans une bourse pour pouvoir s’entraîner à l’académie Almeida JJ. Il a alors compris que son nouveau statut de boursier ne l’autoriserait plus à manquer un seul entraînement et il a choisi de s’investir à fond. 

Les athlètes s’entraînent chaque jour en Gi et No-Gi. Afin de les aider à traiter et prévenir les éventuelles lésions, des kinés et professionnels de santé se rendent dans la maison afin régulièrement. Les athlètes ont aussi reçu des crèmes anti-douleur à base de CDB, l’un des composants du cannabis.

Anita Carvalho, professeure de Yoga, visite également la maison afin de faire découvrir la pratique et ses bienfaits aux athlètes. En effet, la pratique du yoga présente de nombreuses vertus au niveau physique et mental ne pouvant que bénéficier à ces athlètes de haut-niveau : meilleure réaction face aux émotions, exercices de respiration aidant à se recentrer ou se relaxer, postures pour améliorer la souplesse ou la stabilité, …

Si vous êtes aussi intéressés pour découvrir le Yoga et ce que sa pratique peut vous apporter pour le JJB, n’hésitez pas à faire appel à Clara Dufaut (@clara_df_). Cette française ceinture noire de JJB est une redoutable compétitrice et également professeure de yoga ! Elle propose régulièrement des sessions en visio de Yoga adapté avec les mouvements du JJB !

L’épreuve ludique

Cette semaine, l’épreuve devant donner l’avantage du choix de la modalité à l’une des deux équipes a été une épreuve physique.
Luiz Renato Oliveira, connu dans le monde du crossfit comme Lupa a préparé 3 circuits à réaliser en équipe de 2. Pour chaque équipe, un homme et une femme réalisent ensemble les exercices proposés. La paire qui termine l’exercice en premier remporte le point.

La première épreuve consiste en 3 séries de 20 tractions + 40 pompes + 60 flexions de jambes. C’est une épreuve sans temps de repos car entre chaque exercice dynamique s’intercale un exercice isométrique.
Les 2 coéquipiers vont donc réaliser les exercices dynamiques à tour de rôle. Pendant que l’un des deux athlètes réalise les tractions, l’autre doit rester suspendu à la barre. Pendant les pompes, l’autre athlète doit rester en planche et pendant les tractions, l’autre athlète doit rester en position de chaise.
Sur cette première épreuve, on voit Sabatha Lais enchaîner les tractions avec une facilité hallucinante. Sabatha Lais et Leonardo Lara, de l’équipe grise remportent haut la main ce premier défi face à Isadora Cristina et Marcos Petcho de l’équipe rouge.

Sur la 2ème épreuve, les champions doivent faire 3 séries de burpees (en sautant au-dessus d’une barre entre chaque) et balancements de kettlebell : 10 burpees, 10 balancements puis 10 burpees, 20 balancements puis 10 burpees, 30 balancements.
De nouveau, les membres de l’équipe grise : Vitoria Ulrich et Gabriel Costa remportent l’épreuve face à Jenifer Oliveira et Lucas Barros de l’équipe rouge.

Sur le dernier défi, les coéquipiers doivent se répartir 20 montées de corde à la seule force des bras, ainsi que 20 navettes de courses. Suite à l’abandon de Rebecca de Albuquerque sur les montées de corde, Lucas Gualbertos, des rouges, se retrouve à devoir assumer seul le solde d’exercices restant. Encouragé par l’ensemble des participants, y compris ceux de l’équipe adverse, il ne lâche pas et parvient à terminer l’épreuve. Malgré son effort,la victoire revint une nouvelle fois à l’équipe grise par l’intermédiaire de Lucas Bernardes et Thamara Ferreira.

C’est donc les gris qui ont gagné l’avantage de la décision du type de combat : Gi ou No-Gi.

Visite d’Alex Atala et Demian Maia

Les invités de prestige de la semaine ont été Demian Maia, 4ème Dan de jiu-jitsu et combattant à l’UFC, et son ami et élève Alex Atala. Alex Atala est également ceinture noire, mais il est surtout connu pour ses talents de chef cuisinier.
Les deux hommes ont passé une journée dans la maison. Après avoir partagé lors des entraînements avec les athlètes, Alex Atala les a régalés avec un menu spécial préparé par ses soins. 

Les combats de la semaine

Tous les combats de cette semaine ont été fait en kimono. 

Sabatha Lais vs. Izadora Cristina

Izadora Christina jiu-jitsu Alliance - Dream Art
Izadora Cristina (photo bjjstars.tv)
Sabatha Lais Guigo BJJ
Sabatha Lais (photo bjjstars.tv)

Izadora, habituée à combattre dans la catégorie supérieure, a dû perdre du poids pour passer sous les 69kgs et gagner le premier combat contre la balance.
Dès le début du combat, Sabatha Lais choisi de tirer la garde. Cependant, Izadora réalise un superbe passage, qui, bien que non stabilisé, lui permet de démarrer avec un avantage.

Alors que Sabatha Lais réussit à renverser son adversaire, cette dernière renverse à son tour et marque également 2 points. Prisonnière de la demi-garde de Sabatha, la sociétaire d’ Alliance – Dream Art réalise un travail tout en patience et en contrôle qui lui permet finalement de passer la garde puis d’enchaîner les positions de contrôle. Bien qu’elle récolte 2 pénalités dans la fin du combat, Izadora remporte tout de même celui-ci par 11 points – 3 avantages, face aux 2 points – 1 avantage (lié aux 2 fautes reçues par Izadora) de Sabatha.

Ingridd Alves vs. Rebecca de Albuquerque

Ingrid Alves Guigo JJ
Ingridd Alves ( photo bjjstars.tv)
Rebecca de Albuquerque - Doidona
Rebecca de Albuquerque (photo bjjstars.tv)

Pour Ingridd Alves aussi la pesée a été un combat. Elle passe de justesse cette première épreuve en affichant un poids de 68,95kg.
D’entrée de jeu, Ingridd Alves tire la garde. Rebecca réussit à neutraliser les différentes attaques d’Ingridd depuis la garde fermée et cette dernière commence à travailler sa garde typique : lasso et araignée.
La position à genou de Rebecca lui fait perdre en mobilité pour répondre à la garde déjà immobilisante d’Ingridd Alves. Toutefois, suite à une accélération, Rebecca réussit à se libérer de la garde d’Ingridd et à conquérir un avantage. Ingridd marque elle aussi un avantage suite à une tentative de soumission.
Après une feinte d’attaque d’omoplate, Ingridd réussit à isoler la tête et un bras de Rebecca et ferme le triangle (Sankaku-jime). Le triangle n’est pas suffisamment ajusté, mais un tirage de chignon plus tard (sic.), elle réussit à resserrer le contrôle et faire taper Rebecca de Albuquerque.
L’histoire ne dit pas si le geste d’Ingridd était ou non conscient. Toutefois, on remarque clairement sur la vidéo que c’est bien les cheveux de son adversaire qu’elle attrape à 40:53. Les spectateurs n’ont pas non plus raté le geste, et les commentaires ont afflué sous la vidéo pour questionner l’éthique de cet acte. 

Lucas Barros vs. Gabriel Costa

Lucas Barros
Lucas Barros (photo bjjstars.tv)
Gabriel Costa
Gabriel Costa (photo bjjstars.tv)

Dès le début du combat, Lucas tire la demi-garde. Gabriel réussit à se stabiliser et amorcer un travail de passage. Après plusieurs minutes de travail en contrôle sur le passage, Gabriel change de direction et prend le dos de Lucas.
Le jeune Gabriel réussit à placer sa main au revers de son adversaire et installe un étranglement qui finit par mener Lucas Barros à l’abandon.

Comme il ne reste plus que deux athlètes dans chaque équipe n’ayant pas encore combattu, il n’y a pas eu de vote ce weekend.
Les prochains combats opposeront donc Vitoria Ulrich à Jenifer Oliveira chez les féminines et Natan Chueng à Axel Roger chez les masculins. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *